Appel à projet Marie-Antoinette Van Huele

 

Le Fonds Marie-Antoinette Van Huele est un fonds important qui fut constitué initialement au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres.

Née en 1917 à Blois (France), Marie-Antoinette Van Huele entreprît à l’ULB des études de Philologie Romane.

Durant toute sa vie, elle poursuivit son apprentissage dans divers domaines en suivant des cours isolés au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres.

Veuve du professeur de chimie Victor Hauchard et sans descendance, elle légua une importante somme d’argent ainsi que certains biens privés à cette dernière.

C’est ainsi que l’un des fonds les plus importants de la Faculté de Philosophie et Lettres fut constitué à partir du legs d’une ancienne étudiante.

La donatrice souhaita que ce Fonds puisse venir en aide à des projets de toutes formes et de tous ordres (culturels, sociaux, pédagogiques, etc.). Afin de respecter au mieux cette demande, les autorités de la Faculté de Philosophie et Lettres décidèrent d’investir annuellement une partie de cet argent dans la création d’un Prix qui récompenserait des projets respectant les volontés de Mme Van Huele.

Depuis lors, tous les ans une somme de 9000 € est affectée à l’octroi d’un ou plusieurs Prix.

A qui s’adresse ce Prix?

Aux étudiants de l’ULB de Bachelier et de Master concernés par les domaines d’études qui étaient repris au sein de l’ancienne Faculté de Philosophie et Lettres :

  • Philosophie
  • Langues, Lettres et Traductologie
  • Histoire, Histoire de l’art et Archéologie
  • Information et Communication
  • Art et Sciences de l’art
  • Arts du spectacle et Technique de diffusion et de communication

Pour quel type de projet ?

  • Le prix permettra d’amorcer ou de réaliser de nouveaux projets développés individuellement ou collectivement ;
  • Une importance toute particulière sera accordée à l’originalité du projet  et pour l’endroit où il sera réalisé comme par exemple la « Maison des Arts » ;
  • Les projets doivent œuvrer à la dynamisation et au rayonnement des domaines précités. 

Quand et comment candidater?

  • Le dossier doit comprendre un descriptif du projet, un budget détaillé, le nom de la personne de contact ainsi qu’un calendrier précis;
  • Les candidatures sont à déposer au secrétariat du Décanat de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication (A.Z.2.110) pour le 17 janvier 2020.
  • Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez contacter Mme Sandie Delnoy par téléphone au 02 650 2132 ou par e-mail à l’adresse Sandie.Delnoy@ulb.ac.be.

Une approche technique de l’esprit critique: La rhétorique.

Une approche technique de l’esprit critique: La rhétorique

Cette séance pratique pour les étudiants aura lieu le mercredi 6 novembre 2019, de 14 à 17h (UB4.136).

Depuis 2013, le GRAL – Groupe de Recherche en Rhétorique et en Argumentation Linguistique –  a développé une expertise dans la conception et la mise en œuvre d’ateliers de rhétorique à destination des étudiants ou du grand public.

Ces exercices visent à initier les citoyens et les citoyennes aux indispensables compétences démocratiques que sont l’esprit critique, la capacité à argumenter, l’empathie, la prise de parole en public et la créativité. Toutes ces capacités réunies aujourd’hui forment les nouvelles ressources pour pratiquer le libre examen au 21e siècle.  Au cours de cette séance, un exercice pratique mobilisant les outils rhétoriques sera proposé autour des raisonnements associés à l’idée d’un complot selon lequel l’Homme ne serait jamais allé sur la lune.  

L’inscription par mail est obligatoire : ldonckie@ulb.ac.be  

Contact et inscriptions: Lucie Donckier de Donceel : ldonckie@ulb.ac.be

Informations pratiques: Date: le mercredi 6 novembre 2019 Heure: de 14h à 17h Lieu: salle UB4.136

 

Les Must-see de la saison 2019/20 de nos experts en Arts du spectacle vivant

 

Les “must-see” de la saison 2019-2020 de l’équipe du Master:

Les enseignants et chercheurs de la filière en arts du spectacle vivant de l’ULB vous proposent leur coups de coeur. Parce qu’ils ont vu et adoré, parce qu’ils admirent le texte, parce qu’il apprécient le parcours de l’artiste en question ou, tout simplement, parce qu’ils sont curieux, juste comme vous, et qu’ils ont hâte de découvrir ce spectacle. Et pour chaque spectacle qu’on vous propose, ils restent des dizaines d’autres possibilités.

Sylvia BOTELLA

Programme We love You (multidisciplinaire) au Beursschouwburg du 20/09 au 20/12
Red Haired Men de Alexander Vantournhout (21 et 23/03) à Charleroi Danse
Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète de Gurshad Shaheman (du 23 au 25/10) & I am Europe de Falk Richter (du 27 au 29/11) au Théâtre de Liège
Kate Tempest (25/10) au Festival des Libertés & Une Cérémonie du Raoul Collectif (28/04 au 9/05) au Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Long live The Life… + Ether / After / Armel Roussel au Tanneurs du 5/11 au 9/11
Event Rwanda au Théâtre Varia (29/11 au 13/12)
Ida don’t cry my love de Lara Barsaq (3 au 7/12) au Brigittines
True Copy de Berlin au KVS (28 et 29/01)
5.B4 Summer de Mercedes Dassy au Théâtre de la Balsamine (4/02 au 8/02)
Again the Sunset de Inga Huld Hakonardottir au Halles de Schaerbeek (17 et 18/02)
Performances Beyond 2 shores (16/11) & Final Cut de Myriam Saduis (18/02) à Bozar

Stéphanie GONCALVES

Underneath which rivers flow, de Globe Aroma, DecorAtelier, Bruxelles :
Moving in Concert de Mette Ingvartsen, au Kaaitheater, Bruxelles.
Orestes in Mosul, de Milo Rau, au Kaaitheater, Bruxelles
Nelken de Piano Bausch, au PBA, Charleroi
Kind, de Peeping Tom au KVS

André HELBO

Le présent qui déborde de Ch Jatahi au Theatre National
Sylvia de F Murgia au Theatre National
L’herbe de l’oubli JM D’hoop au Poche
Rwanda 94 et la cantate de Bisesero de J. Delcuvellerie au Varia
Portraits sans paysages du Nimis Groupe aux Tanneurs
Coup de grâce de Pizzuti au Théâtre Public

Frédérique LECOMTE

Kind de Peeping Tom au KVS
La Gioa de Pippo Delbono au KVS
Vita siyo muchezo Yawatoto de moi-même, Frédérique Lecomte (faut bien s’venter)
Notre odyssée de Christian Jatahy au Théâtre National
Requiem pour L d’Alain Platel au Théâtre National
Orestes in Mosul de Milo Rau au Kaaitheater
Antigone in Molenbeek de Stefan Hertmans et Guy Cassiers au Kaaitheater

Antia DIAZ OTERO

Moving in Concert de Mette Ingvartsen au Kaaitheater, Bruxelles
Celestial Sorrow de Meg Stuart et Jompet Kuswidananto au Kaaitheater, Bruxelles
Lostmovements Jan Martens & Marc Vanrunxt à Les Brigittines, Bruxelles
Le sacre du Printemps (2007) de Xavier Le Roy à Les Écuries, Charleroi
Kind de Peeping Tom au KVS, Bruxelles

Karolina SVOBODOVA

Forced Entertainment, Out Of Order, Kaaitheater
Encyclopédie de la parole, Suite n° 4,  Kaaitheater
Naomi Velissariou / Theater Utrecht, PERMANENT DESTRUCTION – THE HM CONCERT, KVS
Eléna Doratiotto, Benoît Piret, Des Caravelles et des batailles,  Théâtre Varia
La Brute, Paying for it, Théâtre National

Marte VAN HASSEL

Monument 0.8: manifestations de Eszter Salamon, au Kaaitheater, Bruxelles.
Cutlass Spring de Dana Mitchel, au CAMPO NIEUWPOORT, Gand.
Fire will become ashes, but not now de Pitcho Womba Konga, KVS, Bruxelles.
Histoire(s) du Theatre II de Faustin Linyekula, Kaaitheater, Bruxelles.
Coloured Swan: Khoiswan + Eldorado de Moya Michael, Tracey Rose, David Hernandez, au KVS, Bruxelles.

Karel VANHAESEBROUCK

Alexander Van Tournhout, Screws, in Nona Malines
Jeanne d’Arc au Bucher, de Romeo Castellucci à la Monnaie
Stefaan Van Brabandt & Johan Heldenberg, Marx, Kaaitheater
Requiem pour L., Alain Platel au Théâtre National
Marat/Sade de Monster Truck, NTG Gand.
Moby Dick de Gorges Ocloo, Ben Okri et Dominique Pauwels, au Kaaitheater
La Brute, Paying for it, Théâtre National

Elodie VERLINDEN

Nelken, de Pina Bausch au PBA, Charleroi
El Amor Brujo, de Israel Galván, aux Écuries/ Charleroi danse, Charleroi
Le Sacre du Printemps, de Xavier Leroy, aux Écuries/ Charleroi danse, Charleroi
Kirina, de Serge Aimé Coulibaly, au Singel, Anvers
Une maison, de Christian Rizzo, à La Raffinerie/ Charleroi danse, Bruxelles

Nele WYNANTS

Thomas Ryckewaert : MOVE 37, kaaitheater, 22/10
Naomi Velissariou, The HM Concert, KVS 19/12
MDLSX, ENRICO CASAGRANDE, DANIELA NICOLÒ, MOTUS, Théâtre National, 25/10
Hannah De Meyer, HI BAUBO (Toneelhuis, NTGent, NONA)
Lisaboa Houbrechts, Kuiperskaai, au KVS: BREUGEL (18/02) & 1095 (23/01)
Kris Verdonck: Act. Johan Leysen Plays Beckett, kaaitheater 13/02

Amin ZAMANI

Les Aveugles de Josse De Pauw au Théâtre National
Histoire de la violence de Thomas Ostermeier au Théâtre National
I put a spell on you de Ehsan Hemat au KVS
Portrait sans paysage du Nimis Group au Tanneurs
Pourama, Pourama de Gurshad Shaheman au Tanneurs

Les écritures du journalisme sportif

Ce colloque international, organisé les 24 et 25 octobre prochains, s’inscrit dans un large projet d’étude de la presse au XXe siècle.

Sur le plan historique, la place que le sport occupe dans l’économie médiatique contemporaine est évidemment majeure. Elle concerne des périodiques ou des médias spécialisés, mais également les médias généralistes. Le sport, avec ses vedettes, ses résultats, ses exploits, ses séquences périodiques, fait pleinement partie de ce que l’on appelle l’information.
Cette situation est relativement récente. Les premiers périodiques spécialisés sont apparus au milieu du XIXe siècle et les résultats sportifs font une entrée progressive dans les journaux. À la fin du siècle, le sport se démocratise, fait partie des politiques publiques, et rencontre les intérêts économiques des patrons de vélodromes, des industriels de l’automobile ou du cycle.

Début des années 1900, le sport entre dans l’ère médiatique qui est encore la nôtre. Il est désormais un phénomène social, un enjeu international, une réalité économique et publicitaire, éducative, un facteur de santé publique. Dans l’histoire de longue durée de la circulation de l’information, jamais le sport n’a occupé une telle place. Il n’est pas faux de dire que le XXe siècle a inventé les médias sportifs.

Sur le plan scientifique, les historiens du sport et ceux de la presse ont opéré une tardive conjonction. Le discours sur la presse sportive a d’abord été celui des acteurs eux-mêmes, au fur et à mesure que se développait la conscience de former une sous-profession spécifique, souvent d’ailleurs liée à une double pratique, celle des sportifs écrivant ou des journalistes amateurs de sport. Depuis une quinzaine d’années, ont paru plusieurs ouvrages sur presse et sport. Ces ouvrages ont permis de baliser de vastes territoires jusque-là peu connus : inventaire de la presse sportive, y compris locale ou régionale, histoire des acteurs de cette presse, relations entre cette presse et le monde économique ou politique, rhétorique du discours sportif. L’envers de cet apport est le caractère peu systématique des inventaires : la plupart des ouvrages compilent des monographies et thématisent difficilement un propos d’ensemble.

Colloque organisé en collaboration avec Numapresse, avec le soutien du F.R.S.-FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique), Wallonie-Bruxelles International, les centres de recherche ReSIC, LaDisco, Philixte (Université libre de Bruxelles)

Date(s)
Du 24 octobre 2019 au 25 octobre 2019
Lieu(x)
Campus du Solbosch

Plan d’accès

Bâtiment S (2e étage) – Salle Somville

Le Prix Wernaers 2019 pour le documentaire  » Au son de la justice internationale »

Le documentaire « Au son de la justice internationale » réalisé par Marie Fierens et Ornella Rovetta, chercheuses à l’Université libre de Bruxelles ainsi que Jean-Marc Vierset, ingénieur du son, a été récompensé par le Prix Wernaers 2019.

Ce prix gratifie des personnes ou des équipes ayant fait preuve de créativité, d’innovation et de pertinence dans la communication de leurs connaissances aux enseignants, aux étudiants et aux élèves, ou au grand public.

Si vous souhaitez réécouter ce reportage, il suffit de cliquer sur ce lien : http://www.rfi.fr/emission/20190407-rwanda-genocide-tutsis-tribunal-justice-internationale-rovetta-fierens